• Nationale 3 2016-2017

    Pour cette équipe, la défunte saison a été celle de la maturité dans cette division, avec à la clef une toute belle septième place.  La saison à venir sera-t-elle celle de nouvelles ambitions ?

    Comme chaque année, de petits changements au sein de ce groupe de joueuses.  Lisa a décidé de se consacrer à 100 % à la provinciale 1 pour y acquérir un maximum d’expérience et de temps de jeu.  Levine se consacrera au coaching de son équipe bruxelloise.  Last but not least, Sarah partira en Erasmus avant de soigner une articulation récalcitrante.

    Le groupe voit d’un bon œil les arrivées de Lucille qui donnera priorité au volley lorsque le golf prendra ses quartiers d’hiver.  Un premier nouveau visage, en la personne de Napauline, une jeune étudiante de l’UCL et originaire de la belle province du Luxembourg.  Napauline évoluait la saison dernière à La Vierre.  Un second nouveau visage, en la personne de Diana, complète le tableau.  Cette jeune passeuse nous vient de la provinciale 1 de Limal.

    Welcome !

    A cette liste, il faut ajouter que des joueuses du club intégreront l’équipe fanion en court de saison.  Le but ultime restant de faire progresser toutes les personnes motivées.

    Autre chose ?  Oui.

    Le groupe sera cette année entraîné et coaché par Rémi, le Daniel Craig du volley.  

    160709staff

    La saison dernière Rémi a intégré l’équipe d’entraîneurs et dirigeait la provinciale 1b.   Pour la suite de son parcours au sein du club, il aura la lourde tâche de faire progresser les filles de N3 et tenter d’arracher une belle place dans la division.

    La composition sera pour la saison 2016-2017 :  les James Bond Girls ?

    • Passeuses : Stéphanie et Diana.
    • Libéro : Laureline.
    • Centrales : Eline (capitaine), Valentine, Caroline.
    • Ailières : Elise, Oriane, Napauline, Lucille, Laura, Céline.

    Nationale 3 2015-2016

    Une nouvelle saison et un changement de coach suite au départ de Fabrice, l’équipe accueille Eric Leclef.  Ancien coach de la provinciale 1 de Limal, Eric arrive à Chaumont avec la ferme intention de collaborer au projet mis en place par Arnaud Marcelis.

    Le groupe voit aussi arriver Valentine Gusbin qui va se consacrer entièrement à la N3, ainsi que deux joueuses extérieures : Caroline Roisin qui évoluait à Rixensart en P1 et Laura De Bruille qui nous vient, elle, de Limal P1.  Ces arrivées font suite au départ de Julie et Elodie qui ont choisi de faire un pas de côté pour évoluer en P1 à Chaumont.

    160405

    L’objectif du groupe reste semblable à celui de la saison dernière, à savoir, le maintien dans la division.  Ce ne sera pas chose facile.  La division sera forte avec Bouillon qui nous arrive de N2, Limal qui annonce des ambitions de montée et des équipes liégeoises qui produisent toujours un beau volley.  Chaumont devra, comme la saison dernière, se battre sur chaque balle en espérant créer l’une ou l’autre surprise… Qui sait.

    N3D La Vierre 001

    La composition sera pour la saison 2015-2016 :

    • Passeuses : Lisa et Stéphanie.
    • Libéro : Sarah.
    • Centrales : Eline (capitaine), Valentine, Caroline, Lévine.
    • Ailières : Elise, Oriane, Laureline, Caroline, Laura, Céline.

    compo N3

    Dans la presse.

    Nationale 3 2014-2015

     

    N3 Noel b

    Les Chaumontois n’ont pas eu facile de trouver un successeur à Serge Kerres à la tête de l’équipe de nationale 3 dames. C’est finalement Fabrice Tonnoir qui assurera ce rôle. Il avait déjà entraîné dans la région, à Limal plus précisément. «L’équipe accueille trois nouvelles joueuses, Sarah Deprez de Walhain, Caroline Baudemprez de Liège et Oriane Malburny, une ailière anciennement à Le Roux», explique Frédéric Schmitt, le secrétaire du club chaumontois.

    Extrait de l’Avenir.

    Nationale 3 2013-2014

    N3 2013 2014

    Les Chaumontois ont retrouvé le chemin de la salle bien avant le début de saison. Les structures sont bien en place au Ronvau.

    La structure des équipes de dames du club de Chaumont est restée inchangée par rapport à la saison dernière: «La différence se situe au niveau de l’équipe première. Celle-ci est montée en nationale 3, Serge Kerres reste aux commandes. L’équipe a déjà repris les entraînements le 1er  août dernier», signale Frédéric Schmitt, le secrétaire du club.

    Les dirigeants ont appris sa promotion le dernier jour des transferts: «Le groupe est donc semblable à la saison dernière. Nous y ajoutons Cécile Ceulers. Elle reprend du service après plusieurs années d’arrêt. La plupart des joueuses vont découvrir le niveau national.»

    Extrait de l’Avenir.

    Provinciale 1 2012-2013

    La première moitié de la saison a donné beaucoup de satisfaction au club de Chaumont avec la perspective d’une montée pour une P1 dames.

    Serge Kerres entraîne la provinciale 1B dames de Chaumont : «Nous occupons la 2e place au classement derrière Flashing. Nous avons l’espoir de monter même si Flashing sera très difficile à rattraper. Tous les matchs sont difficiles dans la série mais ils sont également tous à prendre. L’équipe s’entraîne bien, elle a un bon fond de jeu. Les joueuses s’entraînent toutes deux fois par semaine, certaines s’entraînent trois fois», signale Pierre Vander Vorst, le président du club.

    Les Chaumontois alignent une deuxième équipe en provinciale 1 dames : «Cette équipe, entraînée par David Vanbeneden, est classée en 7e position. Elle mérite un meilleur classement. Le but est d’assurer son maintien rapidement pour pouvoir y intégrer des jeunes».

    La provinciale 2 dames constitue la bonne surprise du début de saison : «Cette équipe est montée de provinciale 3 fin de saison dernière. Suite à notre victoire contre Ottignies à la mi-décembre, nous nous retrouvons en 4e position à l’issue du premier tour. C’est au-delà des espérances. En tant que coach, je suis très content et très fier des filles. Le groupe, composé de jeunes filles nées en 1998-1999, est très bien. Elles sont scolaires et juniores. Le but est de les amener en finale francophone chez les jeunes, tant chez les scolaires que chez les juniores. Le tournoi qualificatif se déroulera début mars à Perwez. Nous sommes déjà en train de le préparer», souligne encore Pierre Vander Vorst.

    Michel Lambert a en charge la provinciale 3 dames : «L’équipe est composée de nombreuses débutantes. Cette équipe est actuellement avant-dernière. Elle continue à progresser. Le groupe est constitué d’une vingtaine de joueuses, toutes présentes à l’entraînement

    L’article dans l’Avenir

    Provinciale 1 2011-2012

    N3 2011 2012

    L’équipe B de Chaumont occupe la 2e place en provinciale 1 dames. Cette équipe est conduite par Serge Kerres, épaulé par Arnaud Marcelis.

    Lorsque Gaëtan Stevens a pris ses distances avec l’équipe de nationale 3 dames, descendante, Serge Kerres a proposé ses services : « J’avais postulé également à Nivelles. Chaumont a réagi le plus rapidement.

    Il m’intéressait de reprendre le groupe qui s’entraîne deux fois par semaine, excepté deux joueuses, Magali Lecouturier et Marina Quadu. Elles ont une dérogation. De plus, mon épouse joue dans cette équipe. Cela facilite l’organisation familiale».

    Serge Kerres ne donne qu’un entraînement. Le 2e entraînement est confié à Arnaud Marcelis : «Nous avons la même conception du volley-ball. Nous avons fait partie des mêmes noyaux durant de nombreuses années. Nous avons même fait nos études secondaires ensemble à Saint Jean-Baptiste à Wavre ».

    Coupe de Belgique

    Les résultats sont à la hauteur de l’investissement. L’équipe occupe la 2e place au classement, à égalité de points, si l’on tient compte des points perdus, avec Tubize : « Tout se passe assez bien. Nous avons perdu contre Barbãr dont l’équipe est trop forte, et à Tubize où nous menions 0-2. Nous avons par contre gagné au terme d’un chouette match à Phénix, qui n’avait pas encore perdu, et contre Bousval, invaincue également lors de notre confrontation ».

    Les « B » se sont inclinées face aux « A » lors du 2e derby chaumontois : « Le match se disputait alors que j’étais à Nivelles pour le 2e tour de coupe de Belgique, pour lequel nous n’avions pas prévu de nous qualifier. Les filles ont été un peu déstabilisées ».

    Évaluation durant la trêve

    Le groupe est jeune, encadré par des joueuses d’expérience : « Nous misons sur le développement de la jeunesse. Les filles s’entraînent bien. La progression n’est pas linéaire. Le groupe avance par paliers. Je m’attendais toutefois à plus d’assiduité aux entraînements de certaines joueuses, compte tenu de l’engagement initial d’être présentes deux fois par semaine ».

    Chaumont B ne terminera pas en tête à moins d’un effondrement bien imprévisible des Barbãr. L’équipe n’a d’ailleurs pas d’objectif chiffré : « L’objectif est avant tout de formation, reprend Serge Kerres. Nous allons nous rencontrer durant la trêve pour définir les lignes directrices du 2e tour.

    Notre maintien est assuré. Soit nous déciderons de monter, soit nous alignons plus souvent les jeunes. Jusqu’ici, nous avons opté pour la sécurité en alignant les meilleures. Pour certains matchs plus abordables, j’ai privilégié la titularisation des filles qui ont le taux de présence le plus élevé aux entraînements ».